Les belles infidèles dans l'empire du Milieu : Problématiques et pratiques de la traduction dans le monde chinois moderne
 
Auteur(s) :Isabelle Rabut
ISBN :9782842794972
Date de parution :2018
Pages :262
Poids :0,5 kg
Dimensions :
Prix :20.00 €
 

Au-delà du milieu comparatiste, pour lequel les échanges via la traduction constituent un domaine d'étude incontournable, la sinologie plus classique est constamment confrontée aux migrations des textes et au rôle de la traduction dans l'évolution de l'espace littéraire, notamment au siècle dernier. 

Le présent ouvrage se veut une contribution à l'histoire de la traduction dans la Chine moderne, en même temps qu'une réflexion sur les conditions pratiques de cette activité, ses motivations, ses aléas et ses embûches : diverses formes de traduction y sont envisagées, allant de l'adaptation à l'auto-traduction (Eileen Chang ou les auteurs taïwanais japonisants) et à l'intra-traduction (du wenyan en baihua) ; le rôle de quelques grands auteurs modernes, de Ba Jin à Han Shaogong, y est mis en pleine lumière, par un recensement exhaustif de leur production aussi bien qu'à travers l'analyse de leurs méthodes de travail; on y trouvera aussi un état des lieux des traductions d'oeuvres françaises à la fin de l'empire et au début de l'ère républicaine. Où l'on découvrira que la curiosité des traducteurs chinois ne s'arrêtait pas à Hugo ou à Maupassant, puisque même les lettres d'Héloïse et d'Abélard furent transposées dans la langue de Confucius au tournant des années 1930.

Sous la direction d'Isabelle Rabut, ce volume rassemble des contributions de Georges Bê Duc, Li Jinjia, Esther Lin, Liu Meizhu, Emmanuelle Péchenart, Angel Pino, Qiao Mijia, Shao Baoqing, Yang Zhen et Zhang Yinde.