Calembours et subjections de la langue chinoise
 
Auteur(s) : Patrick Doan
ISBN :2-84279-126-6
Date de parution :2002
Pages :532
Poids :0.32 kg
Dimensions :110x170
Prix :18.30 €
 

Quand la rhétorique descend dans la rue, elle use d'arguments vigoureux, quitte à se permettre quelques licences avec la langue des beaux quartiers. Le présent recueil propose à tous les lecteurs passionnés par la Chine et sa société des calembours en deux parties, connus sous le nom de xiehouyu. dont bien souvent seule la première est énoncée.

Certains, très connus, ne posent aucun problème, tel "La voiture est arrivée au pied de la montagne — Il est certain qu'il y a un chemin" 車到山下 — 必有路, qui équivaut à notre "On trouvera bien une solution".

Mais d'autres sont plus abscons, comme "Deux muets se rencontrent — pas une parole" 两個唖巴見面 — 没一句話 qui désigne quelqu'un qui ne pipe mot, voire grossier, tel "Un pet dans un pantalon — a deux voies de sortie" (chaque jambe dudit pantalon), qu'on utilise lorsqu'on a au moins deux issues, deux solutions.

D'autres encore sont sur les homophones, si fréquents en chinois, comme "Le derrière de la tortue (wangbade pigu) 王八的屁股 — c'est le cul de la tortue (guiding 龜腚), où il convient de connaître le sens d'un homophone de guiding qui signifie le "règlement" (guiding 規定). Le sens du xiehouyu est, bien sûr "C'est le règlement!"

Ces expressions ne sont pas utilisées à longueur de discours, mais si vous arrivez à placer le xiehouyu idoine au bon moment, vous mettrez, en plus des rieurs, la raison de votre côté.